Si le Soleil était un ballon...


Si le Soleil était un ballon, quelle serait la taille de la Terre ? A quelle distance serait Neptune ? A l’occasion de la Fête de la Science, en 2006 et 2007, le CVC a invité les visiteurs du campus d’Orsay à découvrir, sur un parcours de 1,5 km, ce qu’aucun livre ne peut montrer : le Système Solaire dans ses proportions véritables. Une approche inhabituelle de l’astronomie qui bouscule nos représentations !

Une "maquette" du système solaire a été réalisée sous la forme de billes, représentant le Soleil et les planètes, disséminées dans tout le campus. Les tailles de ces billes et les distances entre elles sont proportionnelles aux dimensions et distances réelles des astres. Chaque bille est accompagnée d’un panneau explicatif traitant d’un thème
lié à l’astronomie.

Cette exposition temporaire a été le précurseur du parcours "les planètes au fil de l’Yvette", une maquette du système solaire permanente et quatre fois plus grande qui s’étend sur 6 km de Gif-sur-Yvette à Orsay. Plus d’informations sur PlanetesDeLYvette.fr.

* affiche de présentation de l'exposition "si le soleil était un ballon..."
Lorsque l’on représente le système solaire dans un livre, un musée etc., on respecte souvent la taille relative des planètes, et parfois le rapport de leurs distances au Soleil. En revanche, l’échelle des tailles et l’échelle des distances sont nécessairement très différentes. En conséquence, beaucoup de gens se font une idée fausse du système solaire, l’imaginant comme un groupe relativement compact d’objets évoluant au voisinage les uns des autres.

Sur l’ensemble d’un campus, il est possible de donner une représentation des planètes respectant la même échelle pour les diamètres et les distances, et de rétablir ainsi une vision plus fidèle du système solaire,
celle d’infimes grains de matière perdus dans une immensité vide.
Sur le campus d’Orsay ont été disséminées des boules représentant le Soleil, les huit planètes principales et Pluton, tout juste reclassée "planète naine". La taille de ces boules et les distances les séparant sont à la même échelle : 1 mm pour 4000 km. Les diamètres allaient ainsi d’environ 0,5 mm (Pluton) à 3,5 cm (Jupiter) et 35 cm pour le Soleil ; les distances, d’environ 15 m (Soleil-Mercure) à 1,5 km (Soleil-Pluton).

Les planètes ont été placées à des endroits facilement accessibles (devant des bâtiments ou le long des routes). Chacune était surmontée d’un grand panneau bien visible donnant quelques informations sur la planète en question, d’autres renseignements astronomiques, et une présentation de l’ensemble du projet renvoyant aux autres planètes.


* photo de l'affiche Vénus